Notre peau, frontière et relais

IStock

Le saviez-vous ? La peau constitue en poids, en surface et en volume, notre plus gros organe : son poids représente 18% de la masse corporelle.

Ce qui la démarque le plus de toute autre partie du corps est la multiplicité de ses fonctions : contenance et maintenance, communication, individuation, régénération…

Bien plus qu’une simple enveloppe, notre peau est à la fois une frontière qui protège, et un relais qui transmet, ou plus exactement une interface entre le dedans et le dehors.

Imperméable, elle se laisse traverser.

En cela, et au-delà d’un simple geste, le toucher parle aussi au monde intérieur de chacun d’entre nous.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s